Mali : l'armée annonce la découverte d'un charnier que la France attribue à des mercenaires russes

L'armée française a affirmé avoir filmé des mercenaires russes en train d'enterrer des corps près de la base de Gossi. D'après l'état-major, cette manœuvre a pour but d'accuser les Français, en plein retrait du pays, d'avoir laissé un charnier derrière eux.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'armée française a affirmé, le 22 avril 2022, avoir filmé des mercenaires russes en train d'enterrer des corps près de la base de Gossi, au Mali, après le départ des troupes françaises.
 (HANDOUT / FRENCH ARMY GENERAL STAFF / AFP)

L'annonce intervient quelques heures après que l'armée française a accusé des mercenaires russes d'avoir mis en scène un charnier près de la base de Gossi, dans le nord du Mali, pour "décrédibiliser" la France. L'armée malienne a annoncé, samedi 23 avril, avoir découvert "des dépouilles en état de putréfaction avancée" près de cette base, que l'armée française lui a restituée il y a quatre jours, et a ouvert une enquête "en vue d'établir toute la lumière sur ledit charnier".

Dans une vidéo prise par drone à laquelle l'AFP a eu accès, et que l'état-major français qualifie d'"attaque informationnelle", on peut voir des soldats s'affairer autour de cadavres qu'ils recouvrent de sable. Dans une autre séquence, on voit deux de ces militaires filmer les corps à moitié ensevelis. L'état-major français affirme que ces "exactions témoignent des modes d'action mis en œuvre par les mercenaires de Wagner, qui sont observés en Centrafrique depuis [son] déploiement et qui ont été dénoncés par de nombreuses organisations internationales et ONG".

La vidéo des mercenaires enterrant des corps a été prise quelques jours après le départ des militaires français de ce camp, un départ effectué dans le cadre du désengagement français du Mali, annoncé en février. Les clés de cette emprise qui accueillait 300 soldats français ont été remises mardi aux forces armées maliennes (FAMa).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mali

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.