Le dernier otage français, Serge Lazarevic, apparaît dans une vidéo d'Aqmi

Cette vidéo a été repérée par le site spécialisé SITE. L'Elysée a confirmé l'authenticité de ces images.

La fille de Serge Lazarevic, Diane, lors d\'une manifestation de soutien à son père, le 22 juin 2013 à Paris.
La fille de Serge Lazarevic, Diane, lors d'une manifestation de soutien à son père, le 22 juin 2013 à Paris. ( MAXPPP)

L'homme a les traits tirés et s'exprime en français, le souffle court. Le groupe terroriste Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) a diffusé une vidéo montrant le dernier otage français Serge Lazarevic, rapporte lundi 17 novembre le site spécialisé SITE. L'Elysée a confirmé un peu plus tard qu'il s'agissait bien du quinquagénaire enlevé en 2011. "C'est une preuve de vie récente qui était attendue depuis longtemps", a indiqué la présidence de la République. La précédente remontait à mai 2014.

"Je saisis cette occasion pour lancer un appel solennel à François hollande, président de la République française de tout faire pour me libérer", explique Serge Lazarevic, depuis l'habitacle d'un pick-up. "Je suis très malade, j'ai mal au rein, je souffre d'hypertension très haute, d'asthme, d'un ulcère et de mon genou", énumère l'homme, qui lit manifestement un texte préparé à l'avance.

"Je suis le dernier"

"Je sens que ma vie est en danger depuis l'intervention française en Irak" contre le groupe Etat islamique, poursuit l'otage. "Vous êtes responsables de tout ce qui m'arrivera. Par le passé, vous avez libéré tous les Français, je suis le dernier. J'espère ne pas être le 8e sur la liste des Français tués dans le Sahel", lance-t-il à François Hollande, avant de saluer sa famille.

"Je demande de faire tout pour ma libération, je demande aussi au peuple français d'aider à ma libération", conclut-il. Serge Lazarevic ne donne aucune indication de date à laquelle la vidéo a été tournée mais, dans la suite de cette séquence, l'homme qui se présente comme l'otage néerlandais, Sjaak Rijke, parle d'un enregistrement réalisé le 26 septembre, soit son 1 000 ème jour de détention, souligne le centre américain SITE.

Serge Lazarevic a été enlevé au Mali le 24 novembre 2011 en compagnie de Philippe Verdon, retrouvé mort d'une balle dans la tête en juillet 2013. "Le Président de la République est en contact permanent avec les autorités des pays de la région pour utiliser toutes les formes de dialogue permettant d'obtenir la libération de notre otage", indique l'Elysée.