Armée : le témoignage d'un membre des forces spéciales blessé

Publié
Armée : le témoignage d'un membre des forces spéciales blessé
France 2
Article rédigé par
L. Delahousse, F. Lasserre, M. Beneteau - France 2
France Télévisions

Falko est un membre des forces spéciales. Il a 30 ans et a effectué quatre opérations extérieures avant d’être blessé au Sahel. Il s’est réveillé dans une chambre de l’hôpital Percy, à Clamart, dans les Hauts-de-Seine. Il comprend alors très vite que sa vie vient de basculer.

En janvier dernier, lors d’une opération militaire au Sahel, le véhicule du sergent Falko est touché par une mine artisanale. Au moment de son réveil, après deux jours de coma, il dit avoir eu un trou noir. À son réveil, il voit sa mère à l’hôpital et il comprend alors qu’il lui est arrivé quelque chose. "Quelques temps après, je me suis rappelé être dans le véhicule, qu’on allait remonter sur la piste pour que l’avion nous récupère et à ce moment-là, boum, je ne me rappelle de rien", explique-t-il.

"On peut continuer à vivre"

Il a perdu ses jambes. Cinq mois après, il rentre chez lui avec des prothèses. "On a effacé tout ce que je savais sur la marche et on a réappris en fonction de mon corps", raconte-il. "Dans une amputation, il n’y a rien de grave. Deux amputations, c’est un peu plus compliqué mais c’est pareil, on peut continuer à marcher, on peut continuer à vivre et la vie continue", témoigne Falko. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.