Deux chefs jihadistes abattus par les forces spéciales

La France a mené une opération réussie contre les groupes jihadistes du Mali. Les explications de France 3.

France 3

L'opération s'est déroulée dans la nuit du lundi au mardi 19 mai, au nord Mali. Les forces spéciales françaises ont intercepté un convoi à l'intérieur duquel se trouvait Abdelkrim al-Targui, l'un des principaux chefs d'Aqmi.

L'homme a été tué, tout comme un autre chef terroriste de premier plan. Il aurait été lâché par des chefs rebelles touaregs, ce qui a permis à la France de le localiser.

L'assassin d'otages français

L'homme serait responsable de la mort de plusieurs otages français dont Michel Germaneau, exécuté en juillet 2010 et Philippe Verdon.  Sans oublier Ghislaine Dupont et Claude Verlon, deux journalistes de RFI.

Avec cette mort, Aqmi a perdu la plupart de ses dirigeants. Mais dans ce désert, une autre nébuleuse terroriste est en train d'émerger, le groupe État islamique qui a déjà pris racine dans la Libye voisine et aurait enrôlé plusieurs combattants d'Al-Qaïda au Maghreb islamique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un détachement de soldats français au Mali, le 2 janvier 2015.
Un détachement de soldats français au Mali, le 2 janvier 2015. (DOMINIQUE FAGET / AFP)