Cet article date de plus de neuf ans.

Mort de Kadhafi: Amnesty international évoque l'hypothèse d'un "crime de guerre"

Invité ce matin de France Info, Francis Perrin, le vice-président d'Amnesty International France juge justifiée la demande d'enquête sur la mort de Kadhafi formulée par l'ONU. Et avec beaucoup de prudence, il envisage que cette mort soit en fait "une exécution extra-judiciaire ou un crime de guerre".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)
simul amnesty
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

 (Radio France © RF/ Nathanael Charbonnier)
“Nous avons demandé au CNT qu’une enquête exhaustive indépendante et internationale soit conduite sur les conditions de la mort du colonel Kadhafi. Est-ce qu’il a été tué avant ou après avoir été arrêté? Si c’est après, comme certaines images semblent le montrer ou le suggérer, cela s’appelle une exécution extra-judiciaire ou un crime de guerre et c’est quelque chose qui doit faire l’objet d’une enquête et être sanctionné. Mais ma phrase commence par un si” a précisé Francis Perrin.

Et il ajoute: “Nous parlons de justice, c'est essentiel. Pour qu’une société puisse tourner une page en toute clarté, il faut la vérité et la justice. Et cela passe par des procès équitables” pour les proches de Kadhafi ou des dirigeants libyens de l'ancien régime.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.