Migrants : le Sea-Watch accoste à Lampedusa

Malgré l'interdiction du ministre de l'Intérieur Matteo Salvini, le navire humanitaire Sea-Watch a accosté sur l'île italienne de Lampedusa, dans la nuit de vendredi 28 à samedi 29 juin.

FRANCE 3

Au cœur de la nuit, le Sea-Watch accoste enfin sur le port de Lampedusa, sous les applaudissements de soutien qui l'attendent sur le quai. Après 17 jours d'attente au large, la jeune capitaine allemande s'est décidée à forcer le blocus italien. "Nous attendons encore et toujours une solution qui ne se dessine malheureusement pas, c'est pourquoi j'ai maintenant moi-même décidé d'accoster dans le port", a déclaré Carola Rackete.

La capitaine du navire encourt dix ans de prison

La militante débarque sous escorte policière, et fait face à un accueil entre hourra et huées. Pas menottée, elle est néanmoins interpellée pour avoir forcé une vedette des garde-côtes à s'écarter de sa route vers le port. Elle a donc enfreint la loi italienne. Carola Rackete encourt dix ans d'emprisonnement. Matteo Salvini, le ministre de l'Intérieur se réjouit de cette arrestation dans une série de tweets. Au petit jour, la quarantaine de migrants secourus au large de la Libye est enfin autorisée à débarquer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Opération de sauvetage de migrants menée le 23 juin 2018 entre la Tunisie et l\'île italienne de Lampedusa par le navire \"Aquarius\", à l\'initiative des ONG SOS-Méditerranée et Médecins sans rontières (MSF).
Opération de sauvetage de migrants menée le 23 juin 2018 entre la Tunisie et l'île italienne de Lampedusa par le navire "Aquarius", à l'initiative des ONG SOS-Méditerranée et Médecins sans rontières (MSF). (PAU BARRENA / AFP)