Cet article date de plus de six ans.

Libye : trois attentats revendiqués par l'Etat islamique tuent 40 personnes

Trois voitures piégées ont explosé vendredi à Koubbah, dans l'est du pays, faisant 40 morts et 70 blessés.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une colonne de véhicules de l'Etat islamique dans une vidéo de propagande de la branche libyenne de l'organisation terroriste publiée le 18 février 2015. (WELAYAT TARABLOS / AFP)

Carnage en Libye. Trois voitures piégées ont explosé vendredi 20 février en divers endroits de Koubbah, dans l'est du pays, faisant 40 morts et 70 blessés, ont annoncé les services de sécurité et des médecins. Les trois voitures ont explosé à une station-service, au siège des services de sécurité et au siège de la municipalité.

D'après un journaliste de RFI, les attentats ont été revendiqués par la branche libyenne de l'Etat islamique.

 

Un peu plus tôt, le président de la Chambre des représentants libyenne, Aguila Saleh, avait précisé que les bombes semblaient être une action en représailles aux frappes aériennes menées contre des cibles de l'Etat islamique à Derna, ville proche de Koubbah. L'armée de l'air égyptienne a mené des frappes sur des objectifs de l'EI à Derna, conjointement avec les forces aériennes du gouvernement libyen de Tobrouk, reconnu par la communauté internationale, après la diffusion dimanche par le groupe fondamentaliste sunnite d'une vidéo montrant l'exécution de coptes (chrétiens) égyptiens.

Un deuil de sept jours a été décidé pour les victimes. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.