"J'ai vu arriver quelqu'un pour m'acheter" : des migrants vendus comme esclaves en Libye

Une équipe de reporter de CNN est allée en Libye, où les migrants espèrent traverser la Méditerranée. Mais, coincés sur place, ils sont finalement vendus comme esclaves.

France 3

Dans la nuit libyenne, une voix et un groupe d'homme aligné. Un bras les désigne et des prix aussi : 400, 700, 800... Un à un, ils sont vendus aux enchères. Ce sont des migrants du Niger, du Ghana, du Nigéria. Des hommes forts pour travailler aux champs, crie la voix. Ce document a été envoyé à la chaîne CNN. Une journaliste s'est rendu en Libye pour vérifier son authenticité et elle a trouvé la même enchère sordide à la nuit tombée dans une cour de Tripoli.

Battus, mutilés et vendus

Depuis que la Libye coopère avec l'UE et bloque les départs de bateaux de migrants, les trafiquants se sont reconvertis dans les enchères humaines. Des esclaves monnayés sans pitié, comme l'a confirmé un Nigérian de 21 ans. Il y aurait actuellement 20 000 migrants détenus par les autorités libyennes. Le nombre de ceux détenus par les trafiquants d'esclaves est inconnu.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des migrants vendus comme esclaves en Libye (extrait du reportage de CNN)
Des migrants vendus comme esclaves en Libye (extrait du reportage de CNN) (France 3)