Libye : les pro-Kadhafi résistent à Syrte et contre-attaquent à Bani Walid

En Libye, les forces du Conseil national de transition (CNT) poursuivent leur offensive dans les derniers bastions des forces pro-Kadhafi. Depuis deux jours, 6.000 combattants du CNT sont engagés dans la bataille de Syrte, la ville natale de Mouammar Kadhafi. Dans le même temps, les forces fidèles au dirigeant déchu ont lancé une violente contre-attaque à Bani Walid, au sud de Tripoli. Hier, le CNT s'est vu attribuer le siège de la Libye par l'Assemblée générale de l'ONU.

(Radio France © REUTERS / Goran Tomasevic)

Combien de temps encore les derniers bastions kadhafistes résisteront-ils en Libye ? Depuis deux jours, la bataille fait rage dans une ville symbole: Syrte, région natale de l'ex-dirigeant en fuite, située à 360 km à l'est de Tripoli.

Les rebelles libyens ont essuyé de lourdes pertes hier dans ces combats : au moins 11 morts et 34 blessés. Mais de nouvelles brigades progressent actuellement vers la ville. Les 6.000 combattants du Conseil national de transition (CNT) engagés dans la zone sont déterminés à aller jusqu'au bout. "Il y a peut-être des poches de résistance mais ils ne seront pas capables de vaincre les forces massives des révolutionnaires", a assuré un commandant du Conseil militaire de Misrata, Salem Jeha, indiquant que l'aéroport de Syrte était sous le contrôle total des pro-CNT depuis hier vendredi soir.

Pourtant, les forces pro-Kadhafi semblent résister mieux que prévu. A Syrte donc, mais aussi à Bani Walid, à 170 km au sud-est de Tripoli, où elles ont lancé une violente contre-attaque aujourd'hui, tirant des roquettes sur une position des troupes du nouveau régime qui ont fait plusieurs victimes.

Hier, le CNT, déjà reconnu par environ 90 pays, s'est vu attribuer le siège de la Libye par l'Assemblée générale de l'ONU.