Les Etats-Unis évacuent leurs ambassades en Tunisie et au Soudan

Washington a ordonné hier l'évacuation de tous les personnes "non essentiels" de Tunis (Tunisie) et Khartoum (Soudan) et déconseille à ses citoyens de se rendre dans ces pays. 

L\'ambassade américaine à Tunis (Tunisie) le 15 septembre 2012 après des violentes manifestations la visant. 
L'ambassade américaine à Tunis (Tunisie) le 15 septembre 2012 après des violentes manifestations la visant.  (HASSENE DRIDI / SIPA )

VIOLENCES ANTI-AMERICAINES - "Etant donné la situation en termes de sécurité à Tunis et à Khartoum, le département d'Etat a ordonné le départ de toutes les familles et de tous les personnels non indispensables de ces deux postes." Réagissant aux violentes manifestations contre leurs ambassades de la fin de semaine, les Etats-Unis ont décidé, samedi 15 septembre, d'évacué l'essentiel de leurs personnels diplomatiques en Tunisie et au Soudan. 

Le département d'Etat américain déconseille à ses citoyens de se rendre dans ces pays. "Vous devez garder un profil bas, varier vos horaires et vos itinéraires de trajet, conduire prudemment et vous assurer que votre passeport et votre visa soudanais sont toujours valides", avertit-il les voyageurs qui continueraient de s'y rendre. Et de leur demander également d' "éviter toutes les manifestations publiques et tous les rassemblements politiques, car même des manifestations qui semblent pacifiques peuvent devenir agressives et violentes sans avertissement"

Samedi, la secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, a téléphoné à ses homologues en Egypte, Arabie saoudite, Turquie, Grande-Bretagne et en France, ainsi qu'au Premier ministre libyen et au président somalien pour leur demander leur soutien.