Mali : le commando arrêté, les otages introuvables

Mercredi, Al-Qaida au Maghreb islamique avait revendiqué l'enlèvement. Les sources sécuritaires maliennes ont indiqué que les otages ne se trouvaient pas avec le commando.

Philippe Verdon, l\'un des deux Français enlevés au Mali le 24 novembre 2011, ici en 2004 à Moroni, aux Comores.
Philippe Verdon, l'un des deux Français enlevés au Mali le 24 novembre 2011, ici en 2004 à Moroni, aux Comores. (YOUSSOUF IBRAHIM / AFP)

Le commando qui avait enlevé deux ressortissants français le 24 novembre à Hombori, dans le nord-est du Mali, a été arrêté sur le territoire malien, a appris l'AFP, lundi 12 décembre, de sources sécuritaires maliennes. Les deux otages ne se trouvaient pas avec le commando.

L'information a été confirmée par une autre source des services maliens, sans plus de précisions sur le nombre de personnes interpellées ou sur les circonstances de l'arrestation.

Mercredi 7 décembre, Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) avait revendiqué l'enlèvement et avait fait publier deux jours plus tard une photo des otages. Serge Lazarevic et Philippe Verdon y apparaissaient agenouillés, les mains dans le dos. Trois hommes armés, le visage recouvert d'un turban, étaient postés derrière eux. La photo est diffusée sur le site internet mauritanien de l'Agence Nouakchott d'information.