Cet article date de plus de dix ans.

La France annule sa participation aux commémorations du génocide rwandais

Cette décision fait suite aux accusations du président Paul Kagame, qui a dénoncé le "rôle direct" de la France dans la préparation du génocide.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le président de la République, François Hollande, et son homologue rwandais, Paul Kagame, le 2 avril 2014 à Bruxelles (Belgique). (ALAIN JOCARD / AFP)

La France ne sera pas représentée aux commémorations du 20e anniversaire du génocide rwandais lundi à Kigali (Rwanda). Le ministère des Affaires étrangères a annulé, samedi 5 avril, la participation de la garde des Sceaux, Christiane Taubira, aux cérémonies.

Ce geste est une réponse aux accusations du président rwandais, Paul Kagame. "La France est surprise par les récentes accusations portées à son encontre par le président du Rwanda" qui "sont en contradiction avec le processus de dialogue et de réconciliation engagé depuis plusieurs années entre nos deux pays", a déclaré le porte-parole du Quai d'Orsay.

Un "rôle direct" dans le génocide

Dans une interview à l'hebdomadaire Jeune Afrique, à paraître dimanche, Paul Kagame dénonce le "rôle direct" de la Belgique, ancienne puissance coloniale, et de la France "dans la préparation politique du génocide" et "la participation de cette dernière à son exécution même".

Il accuse les soldats français de l'opération militaro-humanitaire Turquoise, déployée en juin 1994 sous mandat de l'ONU dans le sud du pays, d'avoir été "complices certes" mais aussi "acteurs" des massacres. Des accusations maintes fois démenties par Paris.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.