Au Kenya, Netflix appâte ses clients en leur offrant du streaming sur leurs mobiles

La plateforme américaine de vidéos à la demande en ligne a annoncé le 20 septembre 2021 qu'elle lançait une offre gratuite au Kenya disponible sur Adroïd. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une femme passe devant un magasin de téléphonie mobile dans l'Avenue Luthuli, au cœur de la ville de Nairobi, la capitale kényane, le 22 mai 2019. (SIMON MAINA / AFP)

Opération de charme pour Netflix au Kenya. Le géant américain du streaming, qui dispose déjà d'un service payant dans le pays, espère attirer de nouveaux clients grâce à une offre mobile gratuite sous Androïd. "Si vous n'avez jamais regardé Netflix auparavant – et c'est le cas de nombreux Kényans – c'est un excellent moyen de découvrir notre service, promet l'entreprise dans un communiqué publié le 20 septembre 2021. Et si vous aimez ce que vous voyez, il est facile de passer à l'un de nos abonnements payants afin de pouvoir profiter de notre catalogue complet sur votre téléviseur ou votre ordinateur portable." C'est le cas de nombreux Kényans à qui plusieurs services de vidéo à la demande en ligne sont proposés depuis ces dernières années, dont Netflix. 

Cependant, le mobile apparaît comme une voie royale pour appâter le consommateur. Netflix est, par exemple aujourd'hui, en concurrence avec Showmax, offre de streaming présente dans plusieurs pays africains, qui dispose également d'une déclinaison sur le téléphone portable. Un service pour lequel Showmax, appartenant au groupe audiovisuel sud-africain Multichoice, se considère comme pionnier. "C'est le premier à mettre l'accent sur le contenu local, y compris les clips sportifs. C'est le premier à être optimisé pour une utilisation mobile, réduisant la consommation de données de 75%. Et c'est le premier à offrir tout cela à un prix abordable", indiquait en 2016 John Kotsaftis, alors patron de Showmax, au moment du lancement de l'offre de l'entreprise, rapporte DigitalTVNews. "Showmax est le premier service international de télévision par Internet dont le prix est fixé en KSh (devise kényane, NDLR) et qui est payé avec M-PESA (service de paiement mobile développé par Safaricom, entreprise de télécom partenaire de Showmax, NDLR)", ajoutait-il encore. 

Au plus près de la majorité des consommateurs 

L'entreprise mise sur développement d'une offre toujours plus adaptée aux Kényans : Showmax, qui a étoffé son offre mobile depuis, a procédé à une baisse de ses tarifs sur mobile en avril 2021. Une adaption nécessaire car dans la plupart des pays africains, l'offre des opérateurs de téléphonie mobile et le budget des potentiels clients ne permettent pas de bénéficier de façon illimitée de la vidéo à la demande en ligne comme dans les pays développés, principaux marchés d'une entreprise comme Netflix. Ainsi, Showmax propose aujourd'hui différentes formules pour permettre à ses abonnés de "contrôler" leur consommation de données sur leur téléphone portable. Le mobile a décidément la cote au Kenya quand il s'agit de production audiovisuelle. En 2020, l'opérateur de téléphonie mobile Airtel a lancé une application, Airtel TV app, dédiée à ses abonnés. Leur numéro étant nécessaire pour télécharger l'application.

En s'inscrivant dans les pas de Showmax, Netflix semble confirmer que le mobile est un passage obligé pour toucher un maximum de consommateurs pour les opérateurs de streaming. Leur but ultime étant d'être présent sur tous les écrans de leurs clients. Notamment pour Netflix en quête de nouveaux débouchés en dehors des Etats-Unis. Entre le développement de contenus dédiés aux Africains et des modalités d'accès sur mesure, l'entreprise américaine semble chercher la formule magique pour s'implanter sur le continent.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Kenya

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.