Le Gabon recrute 162 médecins et infirmiers cubains

Le personnel médical cubain sera déployé sur l’ensemble du territoire gabonais pour une durée de deux ans renouvelable.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Médecins cubains à leur arrivée à Pretoria, en Afrique du Sud, le 27 avril 2020. (SIYABONGA SISHI / X06119)

La diplomatie médicale cubaine se déploie sur le continent africain. Le Gabon a accueilli 162 médecins et infirmiers cubains venus renforcer l'offre de soins insuffisante dans le pays, a annoncé le 12 avril 2021 le ministère de la Santé. "Ils seront déployés sur l'ensemble du territoire national, dans tous les centres hospitaliers, pour une période de deux ans renouvelable", a déclaré à l'AFP Lionel Ndong Eyeghe, conseiller en communication du ministre de la Santé.

"Eradiquer les déserts médicaux"

La délégation, arrivée le 11 avril à Libreville, compte 53 médecins généralistes, 52 spécialistes, 50 infirmiers spécialisés et 7 ingénieurs radiologues et biomédicaux, dont les salaires seront à la charge de l'Etat gabonais.

"Nous avons dans certaines régions des déserts médicaux. (...) Avec ces médecins cubains, nous allons renforcer les CHU en médecins spécialistes et les départements reculés"

Guy Patrick Obiang Ndong, ministre gabonais de la Santé

à l'AFP

Les blouses blanches cubaines sont connues pour aller au plus près des malades, y compris dans les villages les plus reculés. Elles étaient déjà en première ligne dans la lutte contre le virus Ebola en Afrique de l'Ouest dans les années 2010.

Cette annonce intervient alors que le Gabon fait face à une forte hausse des cas de contamination au Covid-19 qui met le système hospitalier sous tension. Depuis le début de la pandémie, ce petit pays d'Afrique centrale de deux millions d'habitants a annoncé officiellement 20 600 cas pour 127 décès.

Mais cette coopération entre le Gabon et Cuba n'est pas conjoncturelle, elle a commencé bien avant. Le président Ali Bongo Ondimba et son homologue Raul Castro avaient signé en 2017 un premier accord de coopération dans le domaine de la santé.

Des Cubains très demandés

Fierté nationale du régime castriste, les missions médicales cubaines à l'étranger sont aussi devenues l'une des principales sources de revenus de La Havane grâce à l'envoi de milliers de soignants dans des dizaines de pays, notamment en Afrique.

Le régime cubain a envoyé plus de 1 200 professionnels de santé vers l'Afrique et les Caraïbes, dans ce que certains appellent la solidarité socialiste et d'autres la diplomatie médicale. C'est également une précieuse source de devises, devenue aussi importante que le tourisme.

L'Afrique du Sud a, par exemple, reçu 200 soignants cubains arrivés en avril 2020 pour participer à la lutte contre l'épidémie de coronavirus, particulièrement virulente dans ce pays. Le 10 avril 2020, La Havane avait également dépêché 256 de ses médecins et personnels soignants en Angola pour lutter contre le Covid-19. Une centaine de spécialistes également au Kenya depuis 2018.

Cuba développe par ailleurs un vaccin dont les essais cliniques de phase 3 sont sur le point de se terminer. Une première campagne de vaccination a même débuté le 27 mars 2021 sur l'île des Caraïbes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.