Environnement : le lac Victoria, un trésor au bord de l'asphyxie

Publié Mis à jour
Environnement : le lac Victoria, un trésor au bord de l'asphyxie
Article rédigé par
N.Bertrand, F.Fougère, S.Barral - France 2
France Télévisions

Le poumon de l'Afrique de l'Est, le lac Victoria, victime de nombreux fléaux, est en danger. Pour lui porter secours, la jeunesse se mobilise. 

Le lac Victoria est le plus grand d'Afrique, et l'un des plus importants du monde. Il compte 3 000 kilomètres de rivage, aux confins du Kenya, de l'Ouganda et de la Tanzanie. Son avenir est menacé. Les pêcheurs kenyans sont les premiers témoins de la dégradation de l'environnement. Ils fournissent en temps normal 90% des poissons du pays. "Dans le passé, on pouvait voir les poissons nager, l'eau était limpide. À présent, je ne sais pas si c'est à cause de la pollution qui provient des rivières, on ne voit plus rien", témoigne l'un d'eux. 

Les initiatives des jeunes 

Selon les pêcheurs, de nombreuses espèces n'auraient pas résisté à la pollution. "La situation est critique, c'est terrible, abonde Tom Mboya, environnementaliste. (…) Le lac est pollué par des débris de toutes sortes, et notamment des plastiques." En quelques décennies, 50 millions d'habitants se sont installés le long des rives, et la population devrait doubler au cours des 30 prochaines années. Les villes rejettent leurs eaux usées dans les rivières qui alimentent le lac, tout comme les usines et les exploitations agricoles. 

Comme les autorités locales peinent à mettre en place un projet d'envergure pour sauver le lac Victoria, certains citoyens tentent de faire bouger les choses. Des volontaires, souvent jeunes, se mobilisent et alertent dans les marchés, ou organisent des opérations de nettoyage. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.