VIDEO. L'Égyptienne Nouran Salah veut offrir aux femmes la liberté de pédaler

En Égypte, Nouran Salah a créé l'association Cairo Cycling Geckos pour défendre une des pratiques interdites aux femmes : faire de la bicyclette.

BRUT

"Quand je vois les femmes pédaler, je vois le bonheur dans leurs yeux", confie Nouran Salah. Pourtant, cette pratique est quasiment interdite aux femmes égyptiennes. Elles se font régulièrement harceler dès qu'elles montent à vélo. "Dans les quartiers pauvres, ils pensent que les bicyclettes rompent l’hymen", ajoute Nouran Salah. Cette Égyptienne de 24 ans compte ainsi bien faire évoluer la condition des femmes en leur permettant de se déplacer à vélo. Pour ce faire, elle a créé le Cairo Cycling Geckos, une association qui pousse les femmes à pédaler dans les rues afin de normaliser cet acte. "Le vélo donne beaucoup de liberté. Pourquoi les hommes peuvent-ils en profiter et pas les femmes ?", questionne l'Égyptienne.

Une association caritative pour le droit des femmes

En 2016, Nouran Salah a commencé son action en distribuant des repas en vélo tous les jours pendant le ramadan. Aujourd'hui, l'association compte une cinquantaine de membres qui se réunissent deux fois par mois pour distribuer des jouets, des couvertures, des vêtements et des fournitures scolaires dans les rues du Caire. Mais la fondatrice de l'association veut aller encore plus loin. Elle multiplie les initiatives pour lutter pour le droit des femmes et ce, toujours via la bicyclette. "Et parce que je perçois l'espoir d'un changement, je continue d'espérer", lance Nouran Salah.

En Égypte, Nouran Salah a créé l\'association Cairo Cycling Geckos pour défendre une des pratiques interdites aux femmes : faire de la bicyclette.
En Égypte, Nouran Salah a créé l'association Cairo Cycling Geckos pour défendre une des pratiques interdites aux femmes : faire de la bicyclette. (BRUT)