VIDEO. L'Egypte s'installe dans la crise

Les Frères musulmans organisent la résistance à la destitution du président Morsi - dont l'Europe demande maintenant la libération. Radicalisation du discours et accalmie précaire après les 81 morts de samedi 27 juillet.

Organisés, disciplinés, les Frères musulmans, le parti islamiste dont est issu le président égyptien destitué Mohamed Morsi, préparent les prochains rassemblements de rue lors de réunions nocturnes. Et une résistance patiente à la prise de pouvoir par l'armée. 

Les portraits en martyrs des morts lors des manifestations habillent la radicalisation du discours. "J'ai 7 fils. L'un d'eux est mort en martyr. Le chef de l'amée ne sera pas tranquille tant que les six autres seront vivants", promet ainsi cette militante. Ces dernières heures, la Confrérie a surtout fait défiler des femmes.

Ce mardi 30 juillet, Catherine Ashton, chef de la diplomatie européenne, a pu rencontrer en un lieu secret Mohamed Morsi, détenu par les militaires, et dont l'Europe réclame la libération après avoir soutenu sa destitution. 

Ce soir, la mobilisation des Frères musulmans est restée modérée. Accalmie précaire après les 81 morts de samedi 27 juillet...

Des partisans des Frères musulmans brandissent des portraits du président déchu Mohamed Morsi, le 12 juillet 2013 au Caire (Egypte).
Des partisans des Frères musulmans brandissent des portraits du président déchu Mohamed Morsi, le 12 juillet 2013 au Caire (Egypte). (MOHAMED ABD EL GHANY / REUTERS)