Un débat télé historique entre deux candidats à la présidentielle en Egypte

L'émission-marathon a été diffusée par deux grandes chaînes privées et suivie avec passion par les téléspectateurs. Les deux favoris de l'élection se sont affrontés avec virulence.

Le débat a opposé Abdel Moneim Aboul Fotouh (G) à Amr Moussa jeudi 10 mai 2012 au Caire (Egypte).
Le débat a opposé Abdel Moneim Aboul Fotouh (G) à Amr Moussa jeudi 10 mai 2012 au Caire (Egypte). (MAHMUD KHALED / AL-MASRI AL-YOM)

Pour la première fois de son histoire, l'Egypte a organisé, jeudi 10 mai, un débat télévisé entre les deux principaux candidats à l'élection présidentielle, dont le premier tour est prévu les 23 et 24 mai. L'émission-marathon diffusée par deux grandes chaînes privées, ONTV et Dream, a été suivie avec passion par les téléspectateurs chez eux ou massés dans les innombrables cafés du pays.

Le débat a opposé l'ancien chef de la Ligue arabe et ex-ministre des Affaires étrangères, Amr Moussa, à Abdel Moneim Aboul Fotouh, un islamiste modéré et ancien dirigeant des Frères musulmans. Les sondages donnent à ces deux candidats une longueur d'avance sur leurs onze concurrents.

Discussions vives

Les échanges entre les deux hommes ont été parfois vifs : "Vous avez travaillé pour le compte d'un groupe, les Frères musulmans, pas pour l'Egypte en tant que nation", a lancé Amr Moussa à Aboul Fotouh, qui a quitté la formation il y a un an. Ce dernier a pour sa part mis l'accent à plusieurs reprises sur les liens entre Moussa et le régime de Moubarak : "Quand vous êtes vous-mêmes une partie du problème, vous ne pouvez pas fournir la solution."

L'armée, qui dirige le pays depuis la chute du raïs, a promis de rendre le pouvoir fin juin au nouveau président, à l'issue de ce scrutin qui constitue une ouverture inédite en Egypte après des décennies d'élections-plébiscites.