Cet article date de plus de trois ans.

Égypte : une présidentielle jouée d'avance pour Al-Sissi

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Egypte : une présidentielle jouée d'avance pour Al-Sissi
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

En Égypte, l'élection présidentielle a débuté ce lundi 26 mars et s'étale sur trois jours. Le président sortant Abdel Fattah Al-Sissi est sûr de retrouver son siège. Ses partisans sont néanmoins très mobilisés.

D'un côté, la liesse des partisans du président candidat Al-Sissi, de l'autre des militaires vigilants pour une élection sous haute surveillance en raison de la menace islamiste. Partout dans les rues, des militants du président sortant incitent les électeurs à aller voter pour un homme qui dirige d'une main de fer l'Égypte depuis quatre ans.

Forte abstention en vue

Il est certain d'être réélu, ses principaux opposants ayant tous été écartés, à l'image du neveu de l'ancien président assassiné Anouar Al-Sadate. Dans les rues du Caire, le visage d'Al-Sissi est omniprésent. Celui de son unique adversaire est presque invisible. Il appelait encore il y a quelques semaines à voter pour le président en place. Faute d'enjeu, les autorités craignent une forte abstention. Il y a quatre ans, la précédente élection avait été prolongée de 24 heures tant la participation était faible après deux jours de scrutin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Egypte

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.