Egypte : des hôpitaux fermés après des cas de transmission

Avec 100 millions d’habitants, l’Egypte est le premier pays touché par le virus en Afrique.

L\'hôpital al-Salam au Caire, février 2016 
L'hôpital al-Salam au Caire, février 2016  (MOHAMED EL-SHAHED / AFP)

Après avoir minimisé l’ampleur de l'épidémie, les autorités égyptiennes ont finalement pris une série de mesures pour tenter de limiter la propagation du coronavirus. Dernières en date : la mise en quarantaine d’une dizaine de villages et la fermeture de plusieurs hôpitaux.

Opération de désinfection

Après un couvre-feu nocturne, la fermeture des écoles, des universités et des lieux de culte, l’Egypte a fermé des hôpitaux pour entamer cette fois-ci une vaste opération de désinfection. Des cas de transmission de patients au personnel soignant ont été signalés dans plus d’un centre hospitalier.

Un patient a été testé positif, puis un membre du personnel a été contaminéUn responsable de l'hôpital al-Salamà l'AFP

Villages en quarantaine

Une dizaine de villages dans plusieurs gouvernorats ont par ailleurs été mis en isolement durant 14 jours en raison de plusieurs cas de contamination. Il s’agit d'"une mesure de précaution", selon le ministère de la Santé qui n’a pas opté pour un confinement total. En revanche, un couvre-feu nocturne a été proclamé le 25 mars dernier.

Depuis l’annonce d’un premier cas à la mi-fevrier, l’Egypte tente de minimiser l’ampleur de l’épidémie. Une journaliste du quotidien britannique The Guardian a été obligée de quitter le pays, après avoir publié un article citant une étude canadienne selon laquelle l'Egypte pourrait compter plus de 19 000 nouveaux cas de coronavirus, au lieu des centaines annoncées officiellement.

L'OMS recommande plus de moyens

Suite à une mission d'évaluation dans le pays, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a estimé que l'Egypte devait s'équiper de plus de moyens hospitaliers pour faire face au nouveau coronavirus.

Il existe un "scénario selon lequel les transmissions (du virus) pourraient mener à un grand nombre de cas dans le pays", a notamment expliqué le Dr Yvan Hutin, responsable des maladies contagieuses au sein de l'OMS. 

A ce jour, le pays qui compte 100 millions d'habitants, a officiellement déclaré plus de 609 cas et 40 morts des suites du virus.