Egypte : au moins 35 policiers tués dans une embuscade islamiste

Plusieurs "terroristes" ont également été tués lors des affrontements, a indiqué le ministère de l'Intérieur, sans donner aucune précision chiffrée sur le nombre d'assaillants morts.

Des policiers égyptiens à environ 200 kilomètres au sud-ouest du Caire, le 21 octobre 2001, où a eu lieu une embuscade islamiste contre les forces de l\'ordre la veille. 
Des policiers égyptiens à environ 200 kilomètres au sud-ouest du Caire, le 21 octobre 2001, où a eu lieu une embuscade islamiste contre les forces de l'ordre la veille.  (MOHAMED EL-SHAHED / AFP)

Au moins 35 policiers égyptiens sont morts, vendredi 20 octobre, dans une embuscade islamiste sur une route désertique, à moins de 200 kilomètres au sud-ouest du Caire (Egypte), selon des sources sécuritaires et médicales citées par l'AFP. Le premier bilan officiel fait, de son côté, état de 16 morts.

D'après une autre source proche des services de sécurité, le convoi des forces égyptiennes a été visé par des tirs de roquettes. Des engins explosifs ont également été utilisés par les assaillants. Plusieurs "terroristes" ont également été tués lors des affrontements, a indiqué le ministère de l'Intérieur, sans donner aucune précision chiffrée sur le nombre d'assaillants morts.

"La France réitère son soutien à la stabilité de l'Egypte"

Cette attaque contre les forces de sécurité dans le désert occidental est intervenue au moment où le pays s'apprêtait à commémorer les 75 ans de la bataille d'El-Alamein, qui a marqué une victoire décisive, en 1942, pour les Alliés contre les forces de l'Axe lors de la seconde guerre mondiale. Cette dernière attaque est l'une des plus meurtrières depuis le début, en 2013, d'une série d'attentats terroristes contre les forces de sécurité.

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a réagi en présentant ses condoléances à l'Egypte. "La France réitère son soutien à la stabilité de l'Egypte dans ces moments douloureux", a-t-il déclaré.