Cet article date de plus de huit ans.

Des affrontements entre pro et anti Morsi au Caire font au moins 82 blessés

Des heurts violents se sont déroulés sur la place Abdel Moneim Riad, proche de l'emblématique place Tahrir.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Affrontements entre les Frères mulsulmans et des membres de l'opposition au Caire, en Egypte, le 19 avril 2013.  (MOHAMED EL-SHAHED / AFP)

Nouvel épisode de violences en Egypte. Au moins 82 personnes ont été blessées, vendredi 19 avril, lors d'affrontements au Caire entre opposants et partisans du président islamiste Mohamed Morsi. Des heurts violents se sont déroulés sur la place Abdel Moneim Riad, proche de l'emblématique place Tahrir.

La police a par ailleurs procédé à l'arrestation de 19 personnes, dont trois sont soupçonnées d'avoir incendié un bus transportant des manifestants islamistes, selon un communiqué du ministère de l'Intérieur.

Conflit autour de la justice

Ces affrontements ont éclaté quand des manifestants anti-Morsi se sont dirigés vers la Cour suprême où des milliers de Frères musulmans s'étaient rassemblés aux cris de : "Le peuple veut l'assainissement de la justice."

Le Sénat, dominé par les islamistes, s'apprête à discuter des amendements à la loi judiciaire prévoyant notamment de ramener l'âge de la retraite des juges de 70 à 60 ans. Des juges y voient une manoeuvre pour se débarrasser de magistrats hostiles.

Ce nouveau bras de fer entre Frères musulmans et opposition a lieu alors que le pays vit dans l'instabilité depuis la révolte populaire de début 2011 ayant provoqué la chute de Hosni Moubarak. L'Egypte est aussi confrontée à une baisse des revenus du tourisme et à un effondrement des investissements étrangers, qui contribuaient autrefois fortement à la croissance économique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Egypte

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.