Cyclone Idai : des milliers de sinistrés à secourir au Zimbabwe et au Mozambique

Le Zimbabwe et le Mozambique ont été balayés en grande partie après le passage du cyclone Idai la semaine dernière. Des centaines de morts, des milliers d'habitations détruites et des milliers de personnes qui attendent dans l'angoisse les secours.

FRANCE 3

La situation est toujours catastrophique au Mozambique et au Zimbabwe. Les deux pays ont été inondés par le passage du cyclone Idai dans la nuit du 14 au 15 mars et au moins 15 000 personnes sont toujours bloquées sans eau et sans nourriture dans des zones difficilement accessibles. Au Mozambique, un hélicoptère que France 3 a suivi vient en aide aux rescapés réfugiés sur les toits des maisons. D'autres n’ont pas trouvé de refuge et attendent dans l'eau. Le secouriste doit lutter contre le courant pour les arracher aux flots et les embarquer dans l'hélicoptère.

400 morts et 10 000 habitations détruites

Des centaines de personnes ont trouvé refuge dans un stade, mais seule une poignée d'entre elles peut monter dans l'hélicoptère. L'aide humanitaire commence à arriver. Des sacs de nourriture sont distribués, le temps presse. Près de deux millions de personnes sont touchées dans ce pays. Et 200 000 au Zimbabwe voisin. Sur la plage de Beira, deuxième ville du Mozambique, des rescapés continuent à arriver par dizaines. Ils sont ensuite dirigés dans des centres de soin. Le bilan du cyclone et des inondations est lourd : on compte déjà près de 400 morts et 10 000 habitations détruites.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vue de la ville de Buzi, au Mozambique, après le passage du cyclone Idai, le 20 mars 2019.
Vue de la ville de Buzi, au Mozambique, après le passage du cyclone Idai, le 20 mars 2019. (ADRIEN BARBIER / AFP)