Côte d'Ivoire : une tentative de mutinerie dans l'armée

En Côte d'Ivoire, une mutinerie s'est d'abord déroulée à Bouaké, la deuxième ville du pays, avant de s'étendre. Mais un accord semble avoir été trouvé ce soir, samedi 7 janvier.

Pour l'heure, les images sont rares. Visages cagoulés, ces militaires mènent une mutinerie. Les voici bloquant les accès menant à la deuxième ville du pays, Bouaké, désormais sous leur contrôle. Même les Casques bleus de l'ONU ne peuvent plus entrer. Au bord des routes, de longues files d'attente se forment : des habitants et des commerçants bloqués depuis plusieurs heures.
 

La contestation se propage

Les militaires réclament le paiement de primes, des augmentations de salaire et des promotions. Depuis hier, la contestation se propage aux principales villes du pays. Après Bouaké, des tirs ont été entendus à Daloa, Man, Korhogo et Abidjan. Le président Alassana Ouattara est rentré en urgence d'un déplacement au Ghana. Ce soir, samedi 7 janvier, le ministre de la Défense a annoncé qu'un accord a été conclu avec les militaires mutins.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des militaires à Abidjan (Côte d\'Ivoire), le 7 janvier 2017.
Des militaires à Abidjan (Côte d'Ivoire), le 7 janvier 2017. (ISSOUF SANOGO / AFP)