Attentat en Côte d'Ivoire : le numéro 2 de l'opération arrêté au Mali

Al-Qaïda au Maghreb islamique avait revendiqué cette attaque, perpétrée en réponse à l'opération antijihadiste au Sahel menée par la France et ses alliés.

Un enquêteur de la police devant l\'hôtel Etoile, dans la station balnéaire de Grand-Bassam (Côte d\'Ivoire), le 14 mars 2016.
Un enquêteur de la police devant l'hôtel Etoile, dans la station balnéaire de Grand-Bassam (Côte d'Ivoire), le 14 mars 2016. (ISSOUF SANOGO / AFP)

L'enquête sur les attentats de Grand-Bassam en Côte d'Ivoire avance. Les forces spéciales des services de renseignements maliens ont arrêté, samedi 16 avril, le numéro deux du groupe qui a organisé l'attaque jihadiste qui a fait 19 morts, le 13 mars.

Un Malien de 32 ans chargé de la logistique

"Alou Doumbia a été arrêté par les forces spéciales des services de renseignements maliens. C'est une des têtes pensantes de l'attaque terroriste contre Abidjan", a déclaré de son côté source sécuritaire malienne. Ce Malien de 32 ans, considéré comme le numéro 2 du groupe, a notamment convoyé en voiture du Mali en Côte d'Ivoire les membres du commando ayant mené l'attaque, selon cette source.

Il avait aménagé un des deux réservoirs d'un véhicule 4X4 pour y cacher les armes et les munitions qui ont servi à l'attaque contre Grand-Bassam, a expliqué ce responsable. Cette arrestation, qui s'est déroulée à Bamako, a nécessité "d'importants moyens", selon une autre source sécuritaire malienne qui se félicite de "la bonne coopération" entre les services de sécurité du Mali et de la Côte d'Ivoire. Al-Qaïda au Maghreb islamique a revendiqué l'attaque perpétrée en réponse à l'opération antijihadiste au Sahel menée par la France et ses alliés.