Capable d'éradiquer des colonies entières d'insectes, l'oryctérope du Cap joue un rôle écologique essentiel

Animal méconnu et singulier, l'oryctérope du Cap est pourtant répandu à travers toute l'Afrique, essentiellement dans le désert du Sahara.

Voir la vidéo

L'oryctérope est un animal nocturne et solitaire, qui quitte sa tanière chaque nuit pour se lancer à la chasse aux insectes. Les fourmis et les termites sont parmi ses mets favoris. Il peut manger jusqu'à 50 000 fourmis en une seule chasse. Signe de sa voracité, tout son corps a évolué pour s'adapter à son mode de chasse et à ses proies : il perce rapidement les fourmilières et termitières grâce à ses griffes puissantes, il possède une langue de trente centimètres pour pouvoir atteindre chaque galerie, il peut fermer ses narines pour empêcher les insectes d'y entrer et sa peau épaisse le protège des morsures. En outre, il s'hydrate essentiellement en mangeant et il boit donc très peu.

Aussi singulier qu'il est respecté

Dans les cultures africaines, la voracité de l'oryctérope du cap est admirée car il n'hésite pas à s'attaquer seul à des colonies entières d'insectes craints et dangereux, comme les fourmis légionnaires. Dans la mythologie égyptienne, il prête même ses traits à Seth, dieu du désert et de la violence. Cet animal est tellement unique qu'il possède son propre ordre et sa propre famille au sein du système de classification des animaux.

Capable d\'éradiquer des colonies entières d\'insectes, l\'oryctérope du Cap joue un rôle écologique essentiel
Capable d'éradiquer des colonies entières d'insectes, l'oryctérope du Cap joue un rôle écologique essentiel (BRUT)