Présidentielle au Cameroun : l'opposant Maurice Kamto revendique la victoire

Le candidat du Mouvement pour la renaissance du Cameroun n'a pas donné de chiffre et n'a pas indiqué sur quoi il basait ses affirmations.

Maurice Kamto, président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), prononce un discours lors d\'un meeting à Yaoundé (Cameroun), le 30 septembre 2018.
Maurice Kamto, président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), prononce un discours lors d'un meeting à Yaoundé (Cameroun), le 30 septembre 2018. (MARCO LONGARI / AFP)

Le candidat à la présidentielle camerounaise Maurice Kamto a revendiqué la victoire, lundi 8 octobre, face à Paul Biya, président sortant et grand favori du scrutin. "J'ai reçu pour mission de tirer le penalty, je l'ai tiré et je l'ai marqué" a-t-il déclaré à la presse à Yaoundé. "J'ai reçu du peuple un mandat clair que j'entends défendre jusqu'au bout", a poursuivi cet ancien ministre de la Justice, âgé de 64 ans, sans donner de chiffre ni indiquer sur quoi il basait ses affirmations.

Cette revendication a provoqué l'ire du pouvoir en place. Maurice Kamto est "manifestement hors-la-loi, a déclaré le ministre de la Communication. "Quiconque se met en travers [des institutions nationales] rencontrera naturellement la rigueur de la loi, parce que la force appartient à la loi."

"J'invite le président de la République à organiser les conditions d'une transition pacifique afin de mettre le Cameroun a l'abri d'une crise électorale dont notre pays n'a nullement besoin", a également déclaré Maurice Kamto.