Burkina Faso : attaques terroristes à Ouagadougou

Le centre de la capitale du Burkina Faso a été la cible d'une attaque. Des hommes armés ont ouvert le feu sur l'état-major des armées, mais aussi en direction de l'ambassade de France. Une attaque coordonnée.

Cette vidéo n'est plus disponible

A 11 heures du matin, heure locale, des tirs se sont fait entendre en plein centre de Ouagadougou. La capitale du Burkina Faso est alors envahie par une épaisse fumée noire. Un commando vient d'attaquer le quartier le plus fréquenté de la ville. "J'ai vu descendre d'une voiture 4 ou 6 personnes. Ils ont commencé à tirer. Il y a eu une explosion", raconte un habitant.

28 personnes tuées et 84 blessées

Les assaillants tentent de pénétrer dans l'ambassade de France. Une voiture est en feu dans la cour. Très vite, les soldats burkinabés se déploient. Un hélicoptère français, qui stationnait dans un aéroport voisin, vient aussi à leur rescousse. L'appareil dépose des forces spéciales, que l'on voit ici épauler l'armée burkinabaise. Le commando est finalement repoussé. Au même moment, une détonation souffle une partie de l'état-major burkinabé, situé à moins de 2 km de l'ambassade. 28 personnes sont tuées et 84 autres blessées. Trois heures après le début de l'attaque, tous les assaillants auraient été tués.



Le JT
Les autres sujets du JT
Les attaques ont visé l\'ambassade de France au Burkina Faso, l\'Institut français et l\'état-major des forces armées à Ouagadougou, le 2 mars 2018.
Les attaques ont visé l'ambassade de France au Burkina Faso, l'Institut français et l'état-major des forces armées à Ouagadougou, le 2 mars 2018. (AFP)