Cet article date de plus de sept ans.

Boko Haram tue au moins 40 personnes dans un collège du Nigeria

Des membres du groupe islamiste ont ouvert le feu dans le dortoir d'un collègue, dans le nord-est du pays.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une patrouille de l'armée nigériane le 5 juin 2013 près de Maiduguri (Nigeria). (QUENTIN LEBOUCHER / AFP)

Les étudiants étaient encore endormis lorsque les hommes armés ont pénétré dans le dortoir. Des membres du groupe islamiste Boko Haram ont ouvert le feu, dimanche 29 septembre au matin, dans le dortoir d'un lycée agricole de Gubja, dans le nord-est du Nigeria. L'attaque a fait au moins 40 morts, selon un bilan établi par des sources hospitalières. Un précédent décompte faisait état de 28 tués.

Des forces de sécurité sont déployées sur les lieux. L'attaque s'est produite dans une régino déjà touchée par de nombreuses attaques sanglantes du même groupe visant des écoles ou des églises. La pire s'est produite en juillet dans la ville de Mamudo, où les islamistes ont lancé des grandes explosives et ouvert le feu dans les dortoirs d'un établissement scolaire, tuant au moins 42 personnes, essentiellement des étudiants.

Boko Haram signifie "l'éducation occidentale est un pêché" en langue haoussa.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.