Afrique de l'Ouest : Sophie Pétronin, menace islamiste... Quelle situation ?

Alors que deux Français sont portés disparus au Bénin depuis mercredi 1er mai, France 2 revient sur Sophie Pétronin, la dernière otage française dans le monde, ainsi que sur la menace islamique qui s’accroît en Afrique de l'Ouest.

FRANCE 2

Si on est, dimanche 5 mai, en soirée, toujours sans nouvelle des deux Français portés disparus depuis mercredi 1er mai au Bénin, pour qui la thèse de l'enlèvement semble toutefois peu à peu se préciser, il n'y a à ce jour officiellement plus qu'une seule otage française dans le monde : Sophie Pétronin. À 73 ans, cette médecin humanitaire a été enlevée au Mali en décembre 2016 par le groupe Al-Qaïda au Maghreb islamique.

La situation sécuritaire ne cesse de se dégrader

À l'heure actuelle, aucun signe d'une libération proche, et ce, au grand désarroi de son fils qui reproche à la France de refuser toute négociation avec les ravisseurs. "Si on rompt cette communication et bien, on s'éloigne de nos otages et forcément, on crée un sentiment d'abandon qui peut être dévastateur", explique Sébastien Chadaud-Pétronin. Depuis plus de cinq ans, la situation sécuritaire ne cesse de se dégrader dans cette vaste bande sahélienne qui s'étend de la Mauritanie au Tchad. Une région grande comme l'Europe et où les 4 500 soldats français de l'opération Barkhane et les 12 000 hommes de l'ONU ont bien du mal à contenir la menace islamique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Sophie Pétronin  dirigeait une association d\'aide aux orphelins lorsqu\'elle a été kidnappée à Gao (Mali), le 24 décembre 2016.
Sophie Pétronin  dirigeait une association d'aide aux orphelins lorsqu'elle a été kidnappée à Gao (Mali), le 24 décembre 2016. (WWW.LIBERONS-SOPHIE.FR / AFP)