Emmanuel Macron "demande pardon" aux harkis, près de soixante ans après la fin de la guerre d'Algérie

Le chef de l'Etat a aussi annoncé une loi de "réparation" pour les harkis.

Emmanuel Macron s\'adresse aux harkis depuis l\'Elysée, le 20 septembre 2021.
Emmanuel Macron s'adresse aux harkis depuis l'Elysée, le 20 septembre 2021. (GONZALO FUENTES / POOL / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La France se rapproche encore un peu de la reconnaissance de sa responsabilité dans la souffrance des harkis, ces auxiliaires algériens de l'armée française pendant la guerre d'indépendance (1954-1962). Pour cela, Emmanuel Macron convie à l'Elysée environ 300 personnes, dont des harkis, mais aussi leurs descendants et des responsables d'associations, lundi 20 septembre. Le président de la République a pris la parole en fin de matinée. "Les harkis ont prêté leur force, ont versé leur sang pour la France, a-t-il notamment rappelé. Quand on insulte un harki, on insulte la France".

Un discours d'Emmanuel Macron. Le chef de l'Etat veut "ouvrir le chantier de la réparation" après l'abandon par la France des harkis, ces anciens combattants (jusqu'à 200 000 hommes) recrutés comme auxiliaires de l'armée française pendant le conflit qui a opposé de 1954 à 1962 les indépendantistes algériens à la France. A l'issue de cette guerre, une partie de ces supplétifs, abandonnés par Paris, ont été victimes de représailles en Algérie. Des dizaines de milliers d'autres ont été transférés en France dans des camps de transit aux conditions de vie indignes.

Aller plus loin que François Hollande. En 2016, le président socialiste avait reconnu "les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis". "Le président [Emmanuel Macron] considère que le travail accompli depuis soixante ans est important mais qu'il faut franchir un nouveau pas", explique l'Elysée. Cette réception se tient cinq jours avant la journée nationale d'hommage aux harkis, qui est célébrée tous les 25 septembre depuis 2003. 

 Des associations demandent une revalorisation des indemnisations. Les associations, qui disent représenter une communauté d'environ 400 000 personnes (harkis et descendants), réclament également une revalorisation des indemnisations existantes. En septembre 2018, la secrétaire d'Etat aux Armées, Geneviève Darrieussecq, avait présenté un "plan harkis" comprenant le déblocage de 40 millions d'euros sur quatre ans pour revaloriser les pensions des anciens combattants et venir en aide à ceux de leurs enfants qui vivent dans la précarité.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #HARKIS

00h01 : Il est minuit. Voici les principaux titres de l'actualité :

Emmanuel Macron "demande pardon" aux harkis, au nom de la France, et annonce une "loi de réparation" à leur égard.

• La plateforme Deliveroo et trois de ses ex-dirigeants devront répondre en mars 2022 devant le tribunal correctionnel de Paris de "travail dissimulé". Ils sont soupçonnés d'avoir employé comme "indépendants" des livreurs qui auraient dû être salariés.


Après 20 mois de restrictions, les Etats-Unis laisseront entrer "début novembre" tous les voyageurs internationaux entièrement vaccinés. Cette décision a été saluée par l'Union européenne.

La colère ne retombe pas. A New York (Etats-Unis), le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a dénoncé des "réflexes d'une époque que nous espérions révolue", après l'affaire du contrat de sous-marins.



La commission de discipline de la Ligue de football professionnel a sanctionné le club de Lens du huis clos total de son stade à titre conservatoire. Cette décision fait suite aux incidents entre supporters intervenus samedi lors du derby contre Lille.

20h02 : Il est 20 heures. Voici les principaux titres de l'actualité :

Emmanuel Macron "demande pardon" aux harkis, au nom de la France et annonce une "loi de réparation" à leur égard.

Après 20 mois de restrictions, les Etats-Unis laisseront entrer "début novembre" tous les voyageurs internationaux entièrement vaccinés. Cette décision a été saluée par l'Union européenne.

La France a été traitée de façon "inacceptable" dans l'affaire du contrat de sous-marins, dénonce la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen."Nous voulons savoir ce qui s'est passé et pourquoi."

La commission de discipline de la Ligue de football professionnel a sanctionné le club de Lens du huis clos total de son stade à titre conservatoire. Cette décision fait suite aux incidents entre supporters intervenus samedi lors du derby contre Lille.

18h00 : Il est 18 heures, on résume les principaux titres de l'actualité :

Emmanuel Macron "demande pardon" aux harkis et estime que "la République a contracté une dette" envers eux

près 20 mois de restrictions, les Etats-Unis laisseront entrer "début novembre" tous les voyageurs internationaux entièrement vaccinés

Le vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19 est "sûr" et "bien toléré" par les enfants de 5 à 11 ans, selon les résultats d'une étude annoncés par les laboratoires.


La France annule une rencontre entre la ministre des Armées, Florence Parly, et son homologue britannique, sur fond de crise des sous-marins.


Au moins six personnes sont mortes dans une fusillade à l'université de Perm en Russie. Le suspect a été arrêté, selon le comité d'enquête du pays.

15h31 : Bonjour @Marie. Nous vous avons préparé un article afin de vous expliquer pourquoi l'Etat français a mis 60 ans pour "réparer ses manquements". C'est à lire ici !

15h31 : Bonjour, je ne connais pas trop le sujet des harkis. Vous auriez un article permettant de savoir de quoi il est question ? Merci!

14h04 : Il est 14 heures, on résume les principaux titres de l'actualité :

Emmanuel Macron "demande pardon" aux harkis et estime que "la République a contracté une dette" envers eux.

La cour administrative d'appel de Paris a suspendu le permis de construire d'une piscine pour les Jeux olympiques 2024, à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), qui implique la destruction de jardins ouvriers.


Le vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19 est "sûr" et "bien toléré" par les enfants de 5 à 11 ans, selon les résultats d'une étude annoncés par les laboratoires.


La France annule une rencontre entre la ministre des Armées, Florence Parly, et son homologue britannique, sur fond de crise des sous-marins.


Au moins six personnes sont mortes dans une fusillade à l'université de Perm en Russie. Le suspect a été arrêté, selon le comité d'enquête du pays.


The Crown couronnée sept fois, Ted Lasso sacrée meilleure comédie, Le Jeu de la dame meilleure minisérie. Retrouvez le palmarès de la cérémonie des Emmy Awards 2021.

13h39 : A midi, on résume les principaux titres de l'actualité :

Emmanuel Macron "demande pardon" aux harkis et estime que "la République a contracté une dette" envers eux. Le chef de l'Etat a par ailleurs annoncé une loi "de reconnaissance et de réparation". Suivez notre direct.

La France annule une rencontre entre la ministre des Armées, Florence Parly, et son homologue britannique, sur fond de crise des sous-marins. Par ailleurs, un "échange téléphonique" entre Emmanuel Macron et Joe Biden aura lieu dans les prochains jours.


Au moins huit personnes sont mortes dans une fusillade à l'université de Perm en Russie. Le suspect a été arrêté, selon le comité d'enquête du pays.


The Crown couronnée sept fois, Ted Lasso sacrée meilleure comédie, Le Jeu de la dame meilleure minisérie. Retrouvez le palmarès de la cérémonie des Emmy Awards 2021.

11h52 : Le gouvernement "portera avant la fin de l'année un projet visant à inscrire dans le marbre de nos lois la reconnaissance et la réparation à l'égard des harkis", a annoncé Emmanuel Macron. "L'honneur des harkis doit être gravé dans la mémoire nationale", a expliqué le chef de l'Etat.

11h56 : Emmanuel Macron a par ailleurs annoncé une loi "de reconnaissance et de réparation" pour les harkis. La France "a manqué à ses devoirs envers les harkis, leurs femmes, leurs enfants", a par ailleurs jugé le chef de l'Etat.

11h47 : Emmanuel Macron a repris la parole et s'adresse à l'une des personnes qui l'ont interpellé durant son discours. "Il n'y a aucun mot qui réparera vos brûlures et ce que vous avez vécu", répond le président.

11h41 : Emmanuel Macron est interrompu dans son discours par plusieurs personnes présentes dans l'assistance.

11h42 : Emmanuel Macron estime que "la République a contracté une dette" envers les harkis et leur "demande pardon".

11h37 : "Tous mes prédécesseurs se sont exprimés depuis 2001 sur ces sujets", poursuit Emmanuel Macron. En 2016, François Hollande avait reconnu les "responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis, les massacres de ceux restés en Algérie et les conditions d'accueil inhumaines des familles transférées dans les camps en France".

11h31 : "Après la guerre d'Algérie, la France a manqué à ses devoirs envers les harkis" et leurs proches, déclare Emmanuel Macron.

11h32 : "Les harkis ont prêté leur force, ont versé leur sang pour la France."

11h29 : "L'histoire des harkis est grande et douloureuse." Le président de la République débute son discours sur ces anciens combattants auxiliaires de l'armée française durant la guerre d'Algérie. Vous pouvez le suivre en direct vidéo par ici.

10h33 : Une cérémonie pour "apaiser". Emmanuel Macron préside une réception consacrée aux harkis pour "franchir un nouveau pas" vers la reconnaissance de la responsabilité de l'Etat français dans les souffrances de ces anciens combattants aux côtés de l'armée française durant la guerre d'Algérie. A quelques minutes du discours d'Emmanuel Macron, nous revenons sur les enjeux de cette rencontre.

Des vétérans harkis se préparent lors d'une cérémonie aux Invalides, à l'occasion de la  journée nationale d'hommage aux harkis, le 25 septembre 2018 à Paris. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)


(PHILIPPE LOPEZ / AFP)

10h19 : Emmanuel Macron doit prononcer à 10h30 un discours consacré aux harkis. La France dit vouloir se rapprocher de la reconnaissance de sa responsabilité dans la souffrance des harkis, ces supplétifs algériens de l'armée française pendant la guerre d'indépendance. Le discours du président français sera à suivre à 10h30 dans ce direct.

09h29 : Il est un peu plus de 9 heures, faisons un nouveau point sur l'actualité :

La France annule une rencontre entre la ministre des Armées, Florence Parly, et son homologue britannique, sur fond de crise des sous-marins. Par ailleurs, un "échange téléphonique" entre Emmanuel Macron et Joe Biden aura lieu dans les prochains jours.

La France se rapproche de la reconnaissance de sa responsabilité dans la souffrance des harkis. Emmanuel Macron tiendra un discours à 10h30 consacré à ces anciens combattants aux côtés de l'armée française durant la guerre d'Algérie.


Yannick Jadot et Sandrine Rousseau se sont qualifiés pour le second tour de la primaire écologiste en vue de la présidentielle.


The Crown couronnée sept fois, Ted Lasso sacrée meilleure comédie, Le Jeu de la dame meilleure minisérie. Retrouvez le palmarès de la cérémonie des Emmy Awards 2021.