Mort de Johnny Clegg : les adieux du "Zoulou blanc"

Johnny Clegg est mort mardi 16 juillet des suites d'un cancer. Celui qu'on nommait le "Zoulou blanc" était un symbole de la lutte contre l'apartheid en Afrique du Sud.

FRANCE 3

C'est un moment inoubliable dans la vie de Johnny Clegg. En 1997, Nelson Mandela lui fait la surprise d'entrer sur scène sur la musique d'Asimbonanga. Un succès planétaire devenu l'hymne anti-apartheid. La chanson avait été écrite vingt ans plus tôt en hommage au leader sud-africain emprisonné. "J'étais particulièrement heureux et fier de voir Nelson Mandela faire son mouvement sur scène, c'était simplement magnifique", racontait le chanteur dans une interview.

Cinq millions d'albums vendus

Dès son premier tube, Scatterlings of Africa, cet artiste britannique défend la mixité des cultures. Il se passionne pour la musique zoulou, il a même appris leur danse de guerre. Ses chansons sont alors interdites par le régime sud-africain. La France a adopté le chanteur aux cinq millions d'albums vendus, dès le début de sa carrière. Après la fin de l'apartheid, Johnny Clegg poursuivra son combat pour la paix à travers d'autres albums, d'autres tournées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Johnny Clegg lors d\'un concert en hommage à Nelson Mandela au Cap (Afrique du Sud), le 11 décembre 2013.
Johnny Clegg lors d'un concert en hommage à Nelson Mandela au Cap (Afrique du Sud), le 11 décembre 2013. (RODGER BOSCH / AFP)