Cet article date de plus de trois ans.

Afrique du Sud : Cyril Ramaphosa, un héritier de Nelson Mandela au pouvoir

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Afrique du Sud : un héritier de Nelson Mandela au pouvoir
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

L'Afrique du Sud a un nouveau président : Cyril Ramaphosa. Il succède à Jacob Zuma, poussé à la démission hier soir, 14 février, par son propre parti, l'ANC.

Pour ses premiers instants comme président de l'Afrique du Sud, Cyril Ramaphosa, ému, est acclamé par les députés qui esquissent des pas de danse. Le Parlement vient de l'élire quelques heures seulement après le départ forcé de Jacob Zuma. Vice-président de Jacob Zuma, homme d'affaires amateur de voitures de courses et de vins fins, Cyril Ramaphosa, 65 ans, a été désigné à la tête de l'ANC en décembre dernier, déclarant la guerre à la corruption et poussant Zuma dehors.

Une économie asphyxiée

Il se pose en héritier de Nelson Mandela, dont il a été proche. À sa libération en 1990, il est l'homme qui lui tient le micro. Syndicaliste défenseur des mineurs, il participe à la construction post apartheid. Mais Mandela ne le choisira pas pour successeur. Il quitte alors la politique pour les affaires. Un épisode sanglant entache son image en 2012, lorsque la police tire sur des mineurs en grève à Marikana (Afrique du Sud). Cyril Ramaphosa est alors du côté des patrons. Saura-t-il faire oublier les excès de Jacob Zuma et relancer une économie asphyxiée ?

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Afrique du Sud

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.