Le gouvernement taliban n'interdira "aucun sport", mais ils devront être pratiqués "conformément à la loi islamique"

Comme à l'université, les femmes pourraient être séparées des hommes pour pratiquer une activité physique.

Article rédigé par
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le nouveau directeur des sports du gouvernement taliban, Bashir Ahmad Rustamzai, en visite dans un gymnase de Kaboul le 14 septembre 2021. (BULENT KILIC / AFP)

Depuis leur prise de pouvoir mi-août, les talibans tentent de rassurer la population afghane et les Occidentaux sur leurs intentions, notamment envers les femmes. Le nouveau directeur des sports et de l'éducation physique, Bashir Ahmad Rustamzai, assure qu'elles seront autorisées à faire du sport, mais à condition de respecter la loi islamique, très contraignante à propos des tenues vestimentaires. 

"S'il vous plaît, ne me posez plus de questions sur les femmes…" Le nouveau chef des sports du gouvernement taliban, Bashir Ahmad Rustamzai, s'agace, dans des propos rapportés par l'AFP. Ancien champion de lutte et de kung-fu, il assure qu'il souhaite développer le sport "partout dans le pays", sans l'interdire aux femmes : "Tout cela, c'est de la propagande ! Nous n'interdirons aucun sport."

Les femmes privées de cricket ?

Libéré de prison le 15 août dernier par les talibans, Bashir Ahmad Rustamzai affirme que "plus de 400 sports sont permis par les lois de l'islam" et que son gouvernement n'aura qu'une exigence : que chaque activité physique soit "pratiquée conformément à la loi islamique". Cela ne posera que peu de problèmes aux hommes, qui devront juste se couvrir les genoux "avec des shorts un peu plus longs".

Pour les femmes en revanche, un autre responsable taliban, Ahmadullah Wasiq, déclarait au média australien SBS, la semaine dernière, que le régime ne devrait pas autoriser les femmes à jouer au cricket, l'un des sports les plus populaires en Afghanistan : "Elles pourraient être confrontées à une situation où leur visage et leur corps ne seront pas couverts. L'islam ne permet pas aux femmes d'être vues comme ça". Pourtant, le cricket oblige les pays à avoir une équipe masculine et une équipe féminine pour disputer les matchs internationaux. Le président de la fédération afghane, Azizullah Fazli, a laissé entendre que les femmes pourraient être autorisées à pratiquer ce sport sous certaines conditions : "Très bientôt, nous vous donnerons de bonnes nouvelles", a-t-il déclaré.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Afghanistan

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.