LA PHOTO. L'Afghanistan signe un accord de paix avec «le boucher de Kaboul»

Le gouvernement afghan a signé un accord de paix controversé avec Gulbuddin Hekmatyar, dirigeant du mouvement Hezb-i-Islami, surnommé «le boucher de Kaboul» pour avoir tué des milliers de personnes dans les années 90. Cet accord avec une branche de l’insurrection intervient alors que les pourparlers avec les talibans sont au point mort et que la situation sécuritaire ne cesse de se dégrader.

Ce chef de guerre est accusé de nombreuses atrocités, dont un bombardement particulièrement dévastateur en août 1992 qui a fait plus d\'un millier de morts et 8000 blessés, selon la Croix Rouge, et aussi de la disparition de nombreux opposants et du recours à la torture dans des prisons clandestines.
Ce chef de guerre est accusé de nombreuses atrocités, dont un bombardement particulièrement dévastateur en août 1992 qui a fait plus d'un millier de morts et 8000 blessés, selon la Croix Rouge, et aussi de la disparition de nombreux opposants et du recours à la torture dans des prisons clandestines. (Massoud Hossaini/AP/SIPA )
Manifestation contre l'accord signé avec le seigneur de la guerre Hekmatyar. Ce chef de guerre est accusé de nombreuses atrocités, dont un bombardement particulièrement dévastateur en août 1992 qui a fait plus d'un millier de morts et 8000 blessés, selon la Croix Rouge, et aussi de la disparition de nombreux opposants et du recours à la torture dans des prisons clandestines.