Afghans en France : cinq personnes sous surveillance

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Afghans en France : cinq personnes sous surveillance
France 2
Article rédigé par
C.Guttin, L.Monfort, B.Delombre, M.Birden, S.Guillemot, P.Miette - France 2
France Télévisions

Un réfugié Afghan a été placé en garde à vue après avoir enfreint sa mesure d'isolement près de Paris. Il fait partie d'un groupe de cinq hommes sous surveillance depuis leur évacuation près de Kaboul. 

L'homme était hébergé dans un hôtel de Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis) depuis quelques jours. Il s'agit d'un Afghan de 30 ans, récemment arrivé et surveillé par la DGSI. Le lundi 23 août, il n'avait pas respecté les mesures administratives auxquelles il était soumis. Suivi par les forces de l'ordre, il a été interpellé dans Paris et placé en garde à vue. Cet homme fait partie d'un groupe de cinq hommes, dont l'un est particulièrement surveillé par les autorités, car il a reconnu avoir des liens avec les talibans. 

Interactions suspectes

Lors de l'évacuation de l'ambassade vers l'aéroport de Kaboul, les véhicules doivent traverser des checkpoints contrôlés par les talibans. C'est à ce moment-là que l'homme aurait aidé au passage du convoi. "On se fait arrêter par les talibans, je ne sais pas ce qu'il se passe, je vois que ça parle, ça négocie, cette personne était là aussi, à la fin de la discussion il a rendu son arme à ses collègues et est monté", raconte Mustafa Mohammad, journaliste exfiltré. Une fois arrivé à la base d'Abu Dhabi, l'homme a signalé ce fait aux renseignements.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.