Afghanistan : la Chine, inquiète de la progression des talibans, reçoit l'un des leaders du mouvement

La Chine, puissance régionale, veut "aider à résoudre les problèmes et amener la paix", a déclaré Mohammad Naeem, l'un des membres de la délégation talibane menée par le numéro 2 des talibans, le mollah Abdul Ghani Baradar. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le conseiller d'Etat chinois et ministre des Affaires étrangères Wang Yi rencontre le mollah Abdul Ghani Baradar, chef politique des talibans, à Tianjin (nord de la Chine), le 28 juillet 2021. (LI RAN / XINHUA / AFP)

Une délégation des talibans afghans s'est entretenue en Chine, mercredi 28 juillet, avec de hauts responsables de la diplomatie chinoise, sur fond d'inquiétude croissante des voisins de l'Afghanistan sur la progression éclair des insurgés à travers le pays.

Arrivée mardi en Chine, cette délégation de haut niveau, forte de neuf membres, est menée par le numéro 2 des talibans, le mollah Abdul Ghani Baradar, l'un des cofondateurs du mouvement et chef de son "bureau politique", la représentation des talibans à Doha, a précisé mercredi à l'AFP un porte-parole des insurgés.

Les talibans "ont assuré à la Chine que le sol afghan ne serait pas utilisé contre la sécurité de quelque pays que ce soit", a déclaré Mohammad Naeem, membre de la délégation, dans un message au bureau de l'AFP à Kaboul. Les responsables chinois "ont promis de ne pas interférer dans les affaires afghanes, mais au contraire d'aider à résoudre les problèmes et amener la paix", a-t-il ajouté.

Durant cette visite de deux jours, la délégation talibane a eu "des rencontres séparées avec le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, le vice-ministre des Affaires étrangères [Wu Jianghao] et le représentant spécial chinois pour l'Afghanistan [Yue Xiaoyong]", a-t-il précisé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Afghanistan

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.