Afghanistan : Donald Trump met fin aux négociations de paix avec les talibans

Les talibans "ont reconnu un attentat à Kaboul qui a tué un de nos grands grands soldats et onze autres personnes", a écrit le président américain pour justifier sa décision.

Donald Trump dans son bureau de la Maison Blanche, à Washington, le 4 septembre 2019.
Donald Trump dans son bureau de la Maison Blanche, à Washington, le 4 septembre 2019. (STEFANI REYNOLDS / CONSOLIDATED NEWS PHOTOS / AFP)

Les négociations semblaient pourtant sur le point d'aboutir à un accord historique, après dix-huit ans de conflit en Afghanistan. Donald Trump a annoncé, samedi 7 septembre à la surprise générale, qu'il mettait fin aux "négociations de paix" engagées depuis un an avec les talibans.

Le président des Etats-Unis a aussi dévoilé qu'il devait rencontrer ce dimanche à Camp David, "séparément" et dans le plus grand "secret", son homologue afghan Ashraf Ghani, mais aussi "les principaux dirigeants des talibans". Cela aurait été une rencontre sans précédent. "Ils étaient en route pour les Etats-Unis ce soir", mais "j'ai immédiatement annulé la réunion", a-t-il précisé sur Twitter.

"Malheureusement, pour tenter à mauvais escient d'accroître la pression", les talibans "ont reconnu un attentat à Kaboul qui a tué un de nos grands grands soldats et onze autres personnes", a-t-il souligné pour justifier sa décision.

"Ils n'ont fait qu'aggraver leur position !"

Cet attentat, survenu jeudi 5 septembre, était le deuxième en quelques jours dans la capitale afghane revendiqué par les insurgés, malgré "l'accord de principe" que le négociateur américain Zalmay Khalilzad affirmait avoir conclu avec eux lors des pourparlers de Doha. "Qui sont ces gens qui tuent autant de monde pour soi-disant faire monter les enchères ? Ils ont échoué, ils n'ont fait qu'aggraver leur position !", a encore lancé Donald Trump sur Twitter.