Cet article date de plus de huit ans.

Afghanistan. Dix-sept civils décapités, deux soldats de l'Otan tués

Il semble que les civils aient été exécutés pour avoir participé à une fête.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Deux soldats de l'Otan ont été tués par un militaire afghan, le 27 août 2012. Ici, un militaire américain de la force internationale de l'Otan (Isaf) en patrouille dans l'est de l'Afghanistan, le 4 août dernier. (JOSE CABEZAS / AFP)

AFGHANISTAN - Le massacre n'a pas été revendiqué, mais dix-sept personnes auraient été décapitées pour avoir participé à une fête mixte, dans le sud de l'Afghanistan. Les dépouilles sans tête de quinze hommes et de deux femmes ont été découvertes lundi 27 août dans la province d'Helmand, rapportent les autorités locales.

"Les victimes participaient à une fête avec danse et musique, tard dans la nuit, quand les talibans ont attaqué", a affirmé le gouverneur du district où les corps ont été découverts.

Deux soldats de l'Otan et dix militaires afghans tués

Par ailleurs, deux soldats de l'Otan ont été victimes d'une nouvelle "attaque de l'intérieur" déclenchée par un militaire afghan, dans la province de Laghman, proche de Kaboul. Il a été tué en retour par des membres de la force internationale de l'Otan (l'Isaf). Cet incident porte à 42 le nombre d'hommes de l'Isaf tués par des soldats ou des policiers afghans ou rebelles infiltrés dans leurs rangs cette année, dont 12 pour le seul mois d'août. Cela représente 13% des pertes totales de l'Isaf en Afghanistan.

Enfin, dans le sud du pays, des rebelles talibans ont attaqué tôt lundi matin un poste militaire et tué dix soldats afghans, selon les autorités locales. Elles ont évoqué là aussi un complot fomenté par des rebelles infiltrés dans l'armée et qui auraient aidé les insurgés talibans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.