Cet article date de plus de neuf ans.

Afghanistan: 16 milliards de dollars d'aide internationale sous conditions

À l'issue d'une réunion rassemblant plus de 80 pays à Tokyo pour décider de l'aide civile qui sera accordée à l'Afghanistan, la communauté internationale a promis de fournir 16 milliards de dollars d'ici à 2015 sous condition d'un respect total des principes démocratiques. La France s'engage elle à verser 230 millions d'euros entre 2012 et 2016 annonce ce dimanche Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Cette promesse de 16 milliards de dollars d'aide
a été assortie d'une série de conditions à respecter par Kaboul.
Cinq domaines sont visés, liés notamment à la démocratie, aux droits des
femmes et à la lutte contre la corruption. Les
différentes exigences formulées par les donateurs vis-à-vis des autorités
afghanes ont été inscrites dans l'"Accord cadre de responsabilités
mutuelles
" adopté à Tokyo.

  • En termes de démocratie
    représentatives et élections équitables, un calendrier précis des préparatifs
    et des dates des élections afghanes de 2014 et 2015 devra être publié dès 2013.
    S'ajoute impérativement à cela le développement d'un système électoral assurant
    un processus sûr, participatif et transparent.

  • Les autorités afghanes devront
    également améliorer l'accès à la justice pour tous, notamment pour les femmes
    et s'assurer qu'elles puissent jouir pleinement de leurs droits économiques,
    sociaux, civils, politiques et culturels. La Commission afghane indépendante
    des droits de l'Homme pourra exercer son pouvoir pour faire respecter les de l'Homme
    pour tous les citoyens afghans, tout comme aux ONG.

"Notre aide est conditionnée: il faut qu'il y ait des élections démocratiques, que la lutte contre la corruption soit plus efficace, que les droits de l'Homme et en particulier ceux de la femme soient respectés" (Laurent Fabius)*

  • Pour assurer la transparence
    des finances publiques et du secteur bancaire, le pays devra améliorer la
    gestion de ses fonds publics et renforcer la supervision du secteur bancaire en
    appliquant des recommandations internationales concernant notamment la lutte contre
    le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme. Les objectifs du
    millénaire pour le développement de l'Afghanistan concernant la santé, l'égalité
    des sexes, l'éducation et la sécurité alimentaire devront eux être atteint grâce
    à l'allocation de ressources adéquates.

  • Enfin, les accords exigent la création
    d'un environnement favorable à l'épanouissement du secteur privé ainsi que la favorisation
    des investissements dans le secteur agricole pour en faire l'un des principaux
    vecteurs de la croissance.

Cette aide financière du gouvernement français entre
dans le cadre d'un traité d'amitié franco-afghan portant sur 20 ans que la
nouvelle majorité socialiste compte faire ratifier courant juillet par les deux
chambres du Parlement. Pour le chef de la diplomatie française, la priorité est
désormais d'aider ce pays à "passer d'une économie de guerre à une
économie de paix"
.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.