Cet article date de plus de neuf ans.

Affluence dans les bureaux de vote en Egypte

Les bureaux de vote du Caire et d'Alexandrie sont ouverts depuis ce matin, pour le premier jour des élections législatives égyptiennes. Ce premier scrutin depuis la révolution semble remporter l'adhésion populaire. Si des milliers d'opposants aux militaires occupent à nouveau la place Tahrir, aucun incident grave n'a été signalé.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Amr Dalsh Reuters)

La participation a été telle que la Haute commission électorale égyptienne a annoncé une prolongation de deux heures de l'ouverture des bureaux de vote. Un chiffre qui donne une idée de l'espoir soulevé par ces élections législatives, prolongement de la révolution de janvier-février : "Nous avons été surpris par le nombre d'électeurs qui ont participé, plus important que prévu ", se réjouit Abdel Moez Ibrahim, président de la Haute autorité.

Ces files d'attente, qui ont serpenté toute la journée devant les bureaux de vote du Caire et d'Alexandrie, qui ouvrent ce scrutin divisé en trois actes. Un tiers des gouvernorats, soit 17,5 millions d'électeurs sont appelés aux urnes. L'ensemble des élections législatives sera étalé sur quatre mois. Le contexte politique tendu laissait craindre des incidents, mais "il n'y a pas eu de problème de sécurité jusqu'à présent Dieu merci. C'était pourtant notre principale préoccupation ", ajoute Abdel Moez Ibrahim. Pourtant, des milliers d'opposants au pouvoir militaire en place ont de nouveau occupé la place Tahrir, divisés sur la question du vote.

Dans les bureaux, de nombreux électeurs ne cachaient pas leur joie d'avoir pu déposer un bulletin dans une urne pour un scrutin ouvert, après des décennies d'élections jouées d'avance pour maintenir Hosni Moubarak au pouvoir. Pour aider les nombreux illettrés (40% de la population) à se retrouver dans les longues listes de candidats, un pictogramme identifie chacun d'entre eux : balance de justice pour les Frères musulmans, ballon de football, pyramide, ou encore, une brosse à dents ou un mixeur. Les difficultés de cet ordre expliquent de nombreux retards dans le vote. Et ces retards sont à l'origine de certaines de 161 plaintes déjà déposées.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.