Cet article date de plus de deux ans.

La Nouvelle-Calédonie, les Vanuatu et les Fidji placées en alerte tsunami après un séisme

Des vagues pouvant dépasser de 30 cm à un mètre le niveau de la marée sont possibles. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'épicentre du tremblement de terre a été détecté, mercredi 29 août, à environ 370 kilomètres à l'est de Nouméa, en Nouvelle-Calédonie. (GOOGLE MAPS / FRANCEINFO)

L'archipel français de Nouvelle-Calédonie, le Vanuatu et les îles Fidji pourraient être frappées par des vagues de tsunami allant jusqu'à un mètre, après un fort séisme survenu mercredi 29 août dans le Pacifique.

Un tremblement de terre de magnitude 7,1 a été enregistré à environ 230 kilomètres à l'est de la Nouvelle-Calédonie. "Des vagues pouvant dépasser de 30 cm à un mètre le niveau de la marée sont possibles", a déclaré le Centre d'alerte au tsunami dans le Pacifique.

L'épicentre du tremblement de terre est situé à environ 370 kilomètres à l'est de la capitale Nouméa, à 10 kilomètres de profondeur. "Nous l'avons ressenti et il a été ressenti encore plus fortement dans les îles Loyauté", a déclaré un porte-parole de la Protection civile de Nouméa, joint au téléphone par Reuters. "Mais il n'y a rien à signaler. Il n'y a pas de dégâts, pas de tsunami", a-t-il précisé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.