Tempêtes : la menace des vagues s'intensifie

Plusieurs départements de l'ouest de la France n'en ont pas fini avec le vent et la pluie. L'Eure et la Seine-Maritime sont placées en alerte orange, jeudi 13 février au soir. Ces intempéries à répétition ont vraiment fragilisé les côtes.

France 3

La mer démontée aux pieds des immeubles et des vagues qui envahissent les rues et surprennent les badauds. La scène est devenue habituelle à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). Depuis quelques semaines, les tempêtes frappent régulièrement les côtes françaises, et parfois, comme à Oye-Plage (Pas-de-Calais), laissent leur empreinte sur le paysage. En quelques jours, la dune qui bordait la plage a reculé de 4 m, et le blockhaus ancré là depuis quatre-vingts ans est tout près de basculer.

Une érosion accélérée

Guy Vermersch, adjoint au maire d'Oye-Plage, ne peut que constater l'aggravation de la situation. "Lorsqu'on remonte aux décennies précédentes, on pouvait estimer une érosion de 0,5 m par an. Là, depuis 2013, on est plutôt vers 1 m, 1,5 m, voire aujourd'hui 4 m", explique-t-il. Après la tempête Ciara la semaine passée, de nouveaux coups de vent sont attendus. Dans les prochaines heures, jeudi 13 février, de fortes pluies et des rafales à 100 km/h pourraient atteindre les côtes nord de la France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des kite-surfers défient les vagues au large de la baie de Wissant (Pas-de-Calais), le 9 février 2020, alors que la tempête Ciara balaie l\'Europe occidentale.
Des kite-surfers défient les vagues au large de la baie de Wissant (Pas-de-Calais), le 9 février 2020, alors que la tempête Ciara balaie l'Europe occidentale. (DENIS CHARLET / AFP)