Tempête Nelson : la dépression devrait progressivement s'évacuer par la mer du Nord

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Tempête Nelson : la dépression va perdurer
Article rédigé par France 2 - O. Longueval, A. Brignoli, A. Morel, S. Piard, @RevelateursFTV, France 3 Bretagne, J. Cohen-Olivieri
France Télévisions
France 2
Des rafales importantes ont été enregistrées sur une grande partie de la France, jeudi 28 mars, en raison de la tempête Nelson. Une dépression qui devrait progressivement s'évacuer par la mer du Nord.

Depuis mercredi 27 mars, le département du Finistère est en vigilance orange aux vents violents. C’est la conséquence d’une dépression nommée Nelson venue des îles britanniques, et qui a apporté un temps agité avec des averses et du vent sur une grande partie de la France. Des rafales importantes ont été enregistrées sur le territoire, jeudi 28 mars.

L'Angleterre également touchée

Des rafales de 100 à 110km/h ont été mesurées dans les terres, tandis que le vent a soufflé de 120 à 180km/h sur les côtes, avec des vagues de plusieurs mètres. "Les rafales les plus fortes ont été observées sur le bassin de la Manche. Sur la France, c'est en train de se calmer, mais les vents les plus forts sont encore attendus sur l'Angleterre en cours de soirée et dans la nuit", assure Pierre Huat, prévisionniste chez Weather Solutions. La tempête Nelson devrait ensuite s'évacuer progressivement par la mer du Nord.

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.