Tempête Eleanor : le risque d'avalanches à son plus haut niveau dans les stations de ski

Dans les Alpes du Nord aussi les vents se sont renforcés. Les stations de ski ont préféré fermer certaines pistes en raison des rafales, mais aussi d'importantes chutes de neige. Le risque d'avalanches est à son plus haut niveau sur certains massifs. 

FRANCE 3

Au réveil, elles y croyaient encore. Venues pour une semaine à Val-Thorens (Savoie), des familles voulaient à tout prix skier sur les quelques pistes du bas ouvertes. "On va essayer de contrer la tempête", explique une skieuse en vacances. Mais très vite, elles ont vu des rafales de vent à plus de 150 km/h en altitude, une visibilité nulle. À 13 heures, la station tranche, elle ferme tout le domaine, le risque d'avalanches est trop élevé.

Deux jeunes ont bravé l'interdiction de randonner

Vents extrêmes également plus au nord dans les Vosges, 150 km/h au Hohneck. L'alerte était claire, mais deux jeunes ont bravé l'interdiction de randonner. Récupérés, ils termineront leur journée à l'hôpital de Colmar (Haut-Rhin) en légère hypothermie. Une alerte orange aux vents violents a obligé les stations de ski vosgiennes à fermer pour la journée, mais n'a pas empêché les promenades à pied.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une avalanche au Grand Som dans le massif de la Chartreuse (Isère), le 17 février 2012.
Une avalanche au Grand Som dans le massif de la Chartreuse (Isère), le 17 février 2012. (POLICE NATIONALE / AFP)