La tempête Eleanor a plongé dans le noir 225 000 personnes

Quelque 35 000 foyers sont sans électricité ce jeudi 4 janvier. Au plus fort de la tempête Eleanor, ils étaient 225 000 usagers dans le noir. Les conditions météorologiques compliquent le retour à la normale.

France 2

Depuis un hélicoptère, un agent envoyé par Enedis repère au plus près des pylônes les incidents électriques en Cambrésis. L’appareil couvre des distances de 40 à 50 km en une heure de vol. Il est bien plus efficace qu'un repérage depuis le sol. Dans le Grand Est, une ligne de 20 000 volts est endommagée. 300 clients sont impactés. Objectif principal : rétablir l'électricité dans les foyers. Les réparations en profondeur viendront plus tard.

4 000 électriciens mobilisables

C'est la cellule de crise qui gère, héritage de la tempête Lothar en 1999. "On peut faire appel à plus de 2 000 techniciens d'Enedis et à peu près autant de prestataires privés mobilisables dans l'heure", explique Bernard Dapogny, directeur territorial Enedis Marne. Dans la nuit de mercredi à jeudi, 200 agents Enedis travaillaient pour rétablir l'électricité dans les derniers foyers qui en étaient privés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un technicien travaille sur une ligne électrique près de Saint-Estèphe (Gironde), le 5 février 2017.
Un technicien travaille sur une ligne électrique près de Saint-Estèphe (Gironde), le 5 février 2017. (GEORGES GOBET / AFP)