Tempête Alex : un habitant de Plan-du-Var (Alpes-Maritimes) témoigne

Ravagé par la tempête Alex le vendredi 2 octobre, l'arrière-pays niçois a vu ses routes et ses ponts se faire emporter par la crue. Gilbert Augier, un habitant de Plan-du-Var (Alpes-Maritimes), témoigne au micro de la journaliste Catherine Matausch pour le 12/13 de France 3, samedi 3 octobre.

France 3

Depuis le vendredi 2 octobre, certaines communes des Alpes-Maritimes sont devenues méconnaissables. En cause : le passage de la tempête Alex. Gilbert Augier, un habitant du village de Plan-du-Var au micro de la journaliste Catherine Matausch, nous aide à comprendre ce qui a précisément changé dans le paysage. "Il y avait des grands arbres là, des grands peupliers, montre-t-il. Tout est parti, il y avait la rivière qui faisait un bruit, qui charriait des blocs".

"Le mur est resté mais tout le reste est parti"

L'habitant décrit également la présence d'une digue et d'une route, qui ont été arrachées. "Un peu plus haut, il y avait le mur d'un ancien moulin ; le mur est resté mais tout le reste est parti", indique Gilbert Augier. S'il n'a pas été touché par la tempête, il a pu s'entretenir au téléphone avec un ami qui ne pouvait pas rentrer chez lui, samedi 3 octobre au matin. "Il m'a dit que pour l'instant ça allait, mais qu'il ne savait pas comment il allait faire", confie-t-il, en précisant qu'il n'a ni eau, ni électricité.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
La plage de Nice (Alpes-Maritimes) le 2 octobre 2020 durant le passage de la tempête Alex.
La plage de Nice (Alpes-Maritimes) le 2 octobre 2020 durant le passage de la tempête Alex. (ARIE BOTBOL / HANS LUCAS / AFP)