Tempête Alex dans les Alpes-Maritimes : au moins huit disparus dont deux pompiers, la vigilance rouge levée

La vigilance rouge "pluie-inondation" et "crues" a été levée, samedi, au petit matin, remplacée par une vigilance orange.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Des personnes observent les vagues à Nice (Alpes-Maritimes), le 2 octobre 2020, lors du passage de la tempête Alex. (MAXPPP)

La vigilance rouge "pluie-inondation" et "crues" a été levée, samedi 3 octobre, au petit matin, dans les Alpes-Maritimes, après le passage de la tempête Alex. Une vigilance orange est désormais en vigueur. Au moins huit personnes, dont deux pompiers, sont toujours recherchées par les secours après des crues qualifiées d'"exceptionnelles" par Météo France. Franceinfo revient sur la situation dans ce département, qui a enregistré des records de précipitations.

Au moins huit disparus

"Nous n'avons plus que huit disparus avérés", a annoncé la préfecture des Alpes-Maritimes, samedi, à 9h10, sur franceinfo. Ce bilan était auparavant de neuf disparus mais un gendarme de Saint-Martin-Vésubie "a été vu par ses collègues". Par ailleurs, trois autres personnes sont "supposées disparues" par les pompiers après des signalements assez vagues, contrairement aux autres cas, où les personnes ont été vues être emportées par les flots.

Dans la vallée de la Vésubie, à environ 50 km au nord de Nice, deux habitants de Roquebillière "s'étaient réfugiés sur le toit de leur maison entourée par les eaux et la maison s'est écroulée avec les deux personnes dessus", selon la préfecture des Alpes-Maritimes. Par ailleurs, deux sapeurs pompiers en intervention sont tombés à l'eau après l'effonfrement d'une route à La Bollène-Vésubie. Leur véhicule a été emporté, selon Charles-Ange Ginésy, le président du conseil départemental des Alpes-Maritimes.

De nombreuses personnes évacuées

Dans la soirée de vendredi, 91 personnes ont été "mises en sécurité" par les pompiers. "L'ensemble des services de secours et de sécurité sont mobilisés pour protéger nos concitoyens", a écrit le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, sur Twitter dans la nuit vendredi à samedi. A la suite d'une réunion de crise, le ministre a annoncé "l'envoi de 4 hélicoptères supplémentaires de la sécurité civile et de 2 sections de sapeurs pompiers supplémentaires avec des moyens de pompage".

A Mandelieu-la-Napoule, tout près de Nice, la mairie affirme avoir "procédé à l'évacuation préventive d'une centaine de personnes présentes dans un camping au bord du Riou ou qui habitent des rez-de-jardin ou des rez-de-chaussée inondables". Plus de 700 pompiers étaient mobilisés sur le terrain, samedi matin, et près de 150 renforts étaient en route. Des hélicoptères devaient décoller tôt dans la journée pour effectuer des reconnaissances. Par ailleurs, 415 gendarmes étaient déployés vendredi soir. Au moins 200 interventions ont été réalisées.

Un pont effondré et des maisons emportées

Un pont a été emporté par les flots, vendredi, en fin d'après-midi, au dessus de la commune de Saint-Martin-Vésubie. Marine Brenier, la députée de la 5e circonscription des Alpes-Maritimes, a partagé une vidéo amateur de la scène.

"Les dégâts sont considérables à Saint-Martin-Vésubie, qui est l'épicentre du phénomène", a déclaré Eric Ciotti, le député de la 1re circonscription des Alpes-Maritimes, affirmant qu'il était "tombé 235 mm d'eau en quelques heures". "La station-service du village a été emportée, des maisons ont été fortement endommagées, le stade et le cimetière sont noyés", a ajouté le premier adjoint de Saint-Martin-Vésubie. D'après lui, "sur les rivières Vésubie et Tinée, avec des débits respectifs de 450 et 900 m3, nous sommes à un niveau de crue centennale".

Le secrétaire général de la préfecture a décrit une "situation inédite, avec de larges zones touchées", "des villages aujourd'hui coupés du monde suite à des éboulements".

Environ 12 000 foyers privés d'électricité

"A l'heure où je vous parle, il y a encore 12 000 clients qui sont privés d'électricité dans les Alpes-Maritimes", a annoncé le délégué territorial d'Enedis dans les Alpes-Maritimes, samedi, à 7h15, sur franceinfo. "Les secteurs concernés sont surtout dans les trois vallées, de la Roya, de la Vésubie et de la Tinée, principalement la haute vallée de la Roya et la haute vallée de la Vésubie." Des villes comme Saint-Martin-Vésuibie, Tende ou Fontan Saorge sont concernées.

Les transports perturbés

Les vols à destination de Nice ont été suspendus, selon la préfecture. Sortant de son lit, le Var, en ébullition, envahissait totalement la chaussée à l'approche de l'aéroport de Nice.

Toutes les gares du département sont fermées et aucun train ne circulera avant la mi-journée de samedi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.