Intempéries dans les Alpes-Maritimes : trois villages toujours coupés du monde

Les secouristes sont toujours à pied d’œuvre dans l’arrière-pays niçois, mardi 6 octobre, après les pluies torrentielles qui se sont abattues sur le département. Le dernier bilan fait état de quatre morts et 18 personnes recherchées.

FRANCE 2

Mardi 6 octobre, trois villages de l’arrière-pays niçois, Saorge, Tende et Fontan (Alpes-Maritimes), sont toujours coupés du monde, après les intempéries qui ont ravagé le département. Il ne reste plus grand chose des routes qui mènent à ces communes, où les dégâts sont considérables. La chaussée est défoncée, les ponts sont détruits, et des tonnes de branchage s’amoncellent par endroit. Résultat, les secours procèdent aux évacuations des habitants par hélicoptère. "471 personnes ont été évacuées par ce moyen", précise le journaliste de France Télévisions, Olivier Feniet, en direct de Sospel (Alpes-Maritimes).

Le moral des habitants au plus bas

L’armée est venue en renfort pour aider à dégager les routes, mais dans les villages isolés, le moral reste au plus bas. Alors, la solidarité s’organise. À Fontan, notamment, l’ancien four à bois a été rallumé pour faire du pain pour tout le village. Pour autant, 72 heures après les crues destructrices, les habitants ont du mal à entrevoir la fin de ce long cauchemar.

Le JT
Les autres sujets du JT
Intempéries dans les Alpes-Maritimes : trois villages toujours coupés du monde
Intempéries dans les Alpes-Maritimes : trois villages toujours coupés du monde (FRANCE 2)