Le littoral aquitain a reculé de 10 mètres avec les tempêtes et les fortes houles

C'est ce qu'a annoncé mardi l'Observatoire de la Côte Aquitaine, après un diagnostic de terrain.

Le littoral a largement reculé à Soulac-sur-Mer (Gironde) après la forte houle de début janvier, 5 janvier 2014.
Le littoral a largement reculé à Soulac-sur-Mer (Gironde) après la forte houle de début janvier, 5 janvier 2014. (MAXPPP)

La façade Atlantique fait le bilan après plusieurs semaines de perturbations météorologiques. L'Observatoire de la Côte Aquitaine a annoncé, mardi 11 février, que le littoral aquitain avait reculé de 10 mètres ou plus à la suite des tempêtes et houles de fin décembre-début janvier.

"D'une manière générale, l'ensemble de la côte sableuse aquitaine a été fortement érodé" après les dépressions des 23-27 décembre et 3-7 janvier et des fortes houles sur la période, indique l'Observatoire, après un diagnostic du terrain. Les experts mettent en cause le nombre important de vagues atteignant au moins 4 mètres de haut.

La Gironde, département le plus touché

"Les plages se sont fortement abaissées et aplanies, limitant ainsi leur résistance aux assauts de l'océan. Cette fragilité est renforcée par la disparition temporaire des barres sableuses" de marnage, poursuit le rapport.

C'est en Gironde que l'érosion marine a été la plus forte avec le creusement de hautes falaises sableuses, la destruction d'accés de plage et des ouvrages côtiers altérés (promenades, enrochements). Dans les Landes, le recul a atteint 10 m ponctuellement, aux abords de petits fleuves. A Soulac-sur-Mer (Gironde), les côtes sont grignotées jusqu'aux premières habitations, comme le montrait ce reportage de France 3.